Jelora.fr

Remise en état d’une carabine à plomb Feinwerkbau 300s Universal

IMG_0410.jpeg

Fin Septembre 2022, j’ai commencé à me mettre au tir sportif.
Pour résumer, il s’agit d’une pratique qui consiste à utiliser des armes à air comprimé ou à feu pour tirer sur des cibles en carton ou métalliques fixes ou mobiles.
Plus d’informations sur le tir sportif là : https://fr.wikipedia.org/wiki/Tir_sportif

Suite à ça, mes parents, qui en avait fait une dizaines d’années jusque à la fin des années 80, étaient très content que m’y soit mit.
Vu qu’ils avaient encore leurs armes à plombs qui prenaient la poussière, ils me les ont données.
J’ai hérité comme ça d’une carabine Feinwerkbau 300s Universal du début des années 80 et d’un pistolet Diana Mod. 6 de 1977.

IMG_8865.JPEG
IMG_8866.JPEG
IMG_8872.JPEG
IMG_8874.JPEG

IMG_8893.JPEG
IMG_8894-1.JPEG
IMG_8895.JPEG


Au moment où me les a données, ces armes de tir n’avaient pas servit depuis 35 ans !
Avec elles, j’ai eu aussi de vielles boites de plombs. Certains plombs étaient tout à fait en bon état et utilisables malgré leur age tandis que d’autres ne l’était plus tellement.

IMG_8923.JPEG
IMG_8921.JPEG

Cet article traitera uniquement de la carabine. Un autre sera mis en ligne plus tard pour le pistolet. :)

Une séance de tir imposée dans le jardin a été organisée pour tirer des vieilles boites de conserve (discipline appelée le « plinking ») situés à environ 10 mètres.

IMG_8879.JPEG
IMG_8880.JPEG

La carabine a fonctionné !

IMG_8882.JPEG
IMG_8883.JPEG
IMG_8884.JPEG
IMG_8886.JPEG

La marque Feinwerkbau est connue pour faire des armes de tir sportif de très bonne qualité.

Cette arme a été fabriquée au début des années 80.

J’ai pu trouver quelques documents d’époque en cherchant des informations sur elle sur le net :

doc1.jpg
doc2.jpg
doc3.jpg
doc4.jpg
Source des documents : https://forum.vintageairgunsgallery.com/feinwerkbau-manuals-miscellaneous-etc/feinwerkbau-miscellaneous/

Il y a donc eu 5 variantes de cette carabine :
- La « 300s Universal », celle présenté dans cet article
- La « 300s Cible courante » dédiée comme son nom l’indique aux cibles courantes, c’est à dire en mouvement
- La « 300s Match » sans le réglage de hauteur de busc comparé au modèle « Universal »
- La « 300s Match L » avec un fût différent par rapport au modèle « Match »
- La « 300s Junior » de taille réduite et adaptée pour les jeunes tireurs

Il y a eu deux versions de diagrammes des pièces :
- Une première avec les carabines ayant le numéro de série allant jusqu’à 199 999 :
doc5.png
doc6.png
- Et une seconde version avec celles à partir du numéro de 200 000 :
doc7.png
doc8.png

J’ai également réussi à trouver le manuel en version PDF : feinwerkbau_modell_300.pdf


C’est donc dans les jours qui ont suivi où je suis allé au stand de tir pour commencer à m’en servir.
Elle a tiré 8 plombs puis s’est bloquée …
Je pouvais appuyer sur la détente, le piston restait bloqué en position chargé prêt à partir pour envoyer de l’air pour propulser le plomb.

Les membres présents du club de tir où je vais ont essayé de regarder mais ils n’ont pas réussi à trouver le problème.
J’ai donc quand même continué un peu tristement ma séance d’entraînement avec une autre carabine, une Feinwerkbau 500, appartenant au club.

IMG_9215.JPEG

Une des maladies connues de ces vielles carabines Feinwerkbau, c’est les joints en caoutchouc qui se détériorent avec le temps.
Ceux qui me lisent souvent sur ce blog ou les réseaux sociaux sauront que cela ne m’étonne pas vu l’age qu’ils ont (au moins 35 ans !). C’est donc tout à fait normal que cette panne soit arrivée.

Je pense donc que les joints de pistons sont HS et qu’il va falloir les remplacer.

J’avais d’ailleurs remarqué qu’il semblait y avoir des morceaux qui partait du canon en tirant même sans plomb (donc juste de l’air comprimé qui sort du canon).

Heureusement, à peine quelques temps après que j’ai eu cette carabine, Mr Predex sur YouTube a mis en ligne une vidéo où il montre pas à pas comment remplacer les joints de mon modèle exact de carabine.
Ce vidéaste a peut-être un peu abusé des bruitages dans son montage vidéo mais la vidéo est très intéressante et à conserver.

Cette vidéo YouTube de Mr Predex a été archivée sur Peertube : lien

Vu que je comptais bien remettre en état ma carabine, j’ai voulu moi aussi partager la procédure sur comment y changer les joints en le faisant à ma manière avec plein de photos, des textes explicatif et pour pouvoir y ajouter quelques notes.
Et accessoirement, cela me permet de garder une trace de ce que j’ai fait sur ma carabine.
J’ai donc fait beaucoup mais alors BEAUCOUP de photos pour tout conserver.
En prenant son temps de tout regarder et faisant des pauses par moments, toute la procédure prend environ 3h.
Avant de commencer de faire une quelconque action sur une carabine, il convient mieux de lire et relire plusieurs fois cette procédure.

C’est partit !

Les joints à remplacer sont au nombre de 2 et peuvent actuellement être trouvés chez l’armurerie Gilles :
- Joint cylindre : https://www.armurerie-gilles.com/@FR-FR/joint-cylindre-1500-121-3-fein-300-s_f1763.html
joint_cylindre.JPG

- Joint piston : https://www.armurerie-gilles.com/@FR-FR/joint-piston-1500-127-3-fein-300-s_f1765.html
joint_piston.JPG

IMG_9208.JPEG

Pour faire le remplacement des joints, il faut :
- Un espace de travail suffisamment dégagé
- Du papier essuie-tout
- De la graisse mécanique au lithium (celle trouvable en supermarché fera très bien l’affaire)
- De l’alcool isopropylique

IMG_9700_2.JPEG
IMG_9704.JPEG

Cette procédure est découpée en 3 étapes :
1) Démontage
2) Remplacement des joints
3) Remontage


1ère étape : Le démontage :

Retirer le guide au bout du canon en retirant la vis.
On pourrait le laisser mais l’enlever sera plus pratique lorsqu’on retournera pas mal de fois la carabine lors de la procédure.
IMG_9705.JPEG
IMG_9713.JPEG
IMG_9714.JPEG
IMG_9715.JPEG

Faire de même avec le dioptre en retirant les vis avec une clé Allen.

IMG_9706.JPEG
IMG_9707.JPEG
IMG_9708.JPEG
IMG_9709.JPEG
IMG_9710.JPEG

Une fois les vis retirés, le dioptre est libre et peut glisser sur le rail pour être retiré.

IMG_9711.JPEG
IMG_9712.JPEG
IMG_9718.JPEG

Retirer ces 2 vis sous la carabine avec un tourne vis plat :

IMG_9719.JPEG

Faite attention avec la queue de détente lors de l’action suivante :

IMG_9721.JPEG

Retirer la crosse en bois du reste de la carabine.
Normalement, en tirant vers le haut en faisant attention à la queue de détente, il vient sans contrainte.

IMG_9722.JPEG
IMG_9723.JPEG

Si vous avez un espace de travail noir comme moi, placer les éléments retirés sur une feuille de papier sur le côté ou dans une boite.
Le papier en soit n’a pas de fonctionnalité particulière sur les pièces. Il permet juste les rassembler et bien les voir.

IMG_9724.JPEG

Retirer ensuite la queue de détente en dévissant partiellement la vis sur le côté.

IMG_9725.JPEG
IMG_9726.JPEG
IMG_9727.JPEG
IMG_9728.JPEG

Par la suite, il faut retirer la glissière anti-recul.
Elle est composée de plusieurs pièces.
Retirer d’abord le ressort :

IMG_9728_2.JPEG
IMG_9729.JPEG
IMG_9730.JPEG
IMG_9731.JPEG
IMG_9732.JPEG
IMG_9733.JPEG

Ensuite la goupille centrale :
Pour l’enlever, utiliser un petit tournevis plat pour faire sortir un des deux circlip de type E de son axe qui traverse la carabine.
Attention à ne pas le perdre ! Au pire ça, ça se trouve facilement sur le net ...
Le second circlip peut rester en place sur l’axe.

IMG_9728_3.JPEG
IMG_9734.JPEG
IMG_9735.JPEG
IMG_9736.JPEG
IMG_9737.JPEG
IMG_9738.JPEG
IMG_9739.JPEG

Sortir après l’angle de guidage en le poussant et en soulevant la grande pièce métallique qui le retient :
Il est possible de s’aider d’un tournevis pour pousser l’angle de guidage.

IMG_9728_4.JPEG
IMG_9740.JPEG
IMG_9741.JPEGIMG_9742.JPEG
IMG_9743.JPEG
IMG_9744.JPEG
IMG_9745.JPEG
IMG_9746.JPEG

Retirer ensuite des deux goupilles avant qui tiennent chacune avec un circlip :

IMG_9728_5.JPEG
IMG_9750.JPEG
IMG_9749.JPEG
IMG_9751.JPEG
IMG_9752.JPEG
IMG_9753.JPEG
IMG_9754.JPEG
IMG_9756.JPEG

Il est possible alors de soulever complètement la grande pièce métallique pour la retirer et avoir accès au bloc du mécanisme de détente.
IMG_9757.JPEG
IMG_9758.JPEG
IMG_9759.JPEG

Dévisser les deux vis qui maintiennent le mécanisme de détente :
IMG_9759_2.JPEG
IMG_9760.JPEGIMG_9761.JPEG

Bien noter pour le remontage que la vis longue est située à l’avant et que la vis courte est située à l’arrière.

On peut retirer ensuite le bloc en le soulevant :
IMG_9762.JPEG
IMG_9763.JPEG
IMG_9764.JPEG

On passe après au retrait du bras de chargement.
Retirer la vis située sur la droite sur la photo :
IMG_9765.JPEG
IMG_9766.JPEG
IMG_9767.JPEG
IMG_9768.JPEG

Le bras vient alors tout seul en tirant dessus.
IMG_9769.JPEG
IMG_9770.JPEG
IMG_9771.JPEG

Il faut ensuite retirer le ressort de sécurité du piston avec ses deux goupilles.
IMG_9771_3.JPEG
IMG_9774.JPEG

Pour la petite histoire, c’est à cause de ce ressort de sécurité que le piston était resté bloqué malgré l’activation du mécanisme de détente.
C’est le crochet de maintient en place du piston qui est relâché normalement par le mécanisme de détente et qui permet au piston de partir et d’envoyer de l’air.
Là, le ressort empêche le piston de partir.
IMG_9818.JPEG

Retirer le circlip de la première goupille :
IMG_9775.JPEG
IMG_9776.JPEG
IMG_9777.JPEG

Puis la goupille qui était maintenue avec :
IMG_9778.JPEG
IMG_9781.JPEG
IMG_9782.JPEG

On peut donc désormais retirer le ressort.
IMG_9783.JPEG

Il reste la seconde goupille :
IMG_9784.JPEG
IMG_9786.JPEG
IMG_9785.JPEG
IMG_9790.JPEG
IMG_9788.JPEG

Vient maintenant le moment le plus complexe de la procédure, retirer cette vis :
IMG_9791.JPEG

Cela peut paraître simple mais à l’intérieur de la carabine, le ressort du piston appui très fortement sur une pièce tenue par cette vis (celle en bleu).
IMG_9791_2.JPEG

Une forte pression est appliquée sur le pas de vis fait que la vis ne peut absolument pas bouger.
Lors de l’utilisation de cette carabine, c’est bien. Il ne vaut mieux justement pas qu’elle bouge. Mais quand on veut la retirer c’est moins pratique.

J’ai eu beaucoup de difficulté à essayer de la retirer.
Si bien que je l’ai un peu abîmée … :(
IMG_9397.jpeg

J’ai donc demandé de l’aide à un membre du club de tir où je vais qui est passionné de bricolage et de réparation d’armes.

La technique pour pouvoir retirer la vis consiste à appliquer une pression contraire au ressort sur la pièce en bleu pour pouvoir libérer la pression appliquée au pas de vis pour retirer la vis.

Je tiens donc à remercier Bernard du club de tir qui m’a aidé avec cette pièce.

On peut utiliser un tournevis comme dans la vidéo plus haut (c’est pas vraiment très explicite comme c’est montré je trouve).
Personnellement, je met la carabine en position verticale pour appuyer perpendiculairement sur la pièce en bleu.
Et il faut appuyer fort ! Le ressort est puissant !

IMG_9792.JPEG IMG_9794.JPEG

Ainsi, tout en maintenant la pression sur la pièce en bleu, il est possible de retirer la vis simplement en la faisant tourner avec les doigts !

IMG_9795.JPEG
IMG_9796.JPEG
IMG_9797.JPEG

Relâcher LENTEMENT la force exercée.
Oui lentement car on a sent bien la force du ressort et on a mal au bras ensuite ! :D
IMG_9798.JPEG

On peut donc sortir complètement la pièce en bleu puis le ressort :
IMG_9802.JPEG
IMG_9803.JPEG
IMG_9804.JPEG

Lors de la sortie de la pièce en bleu (oui j’ai vraiment pas trouvé d’autre nom désolé), faire très attention à ne pas perdre les deux petites pièces à l’intérieur.
IMG_9812.JPEG
IMG_9813.JPEG
IMG_9816.JPEG

Et maintenant on peut sortir la chambre de compression et le piston.
IMG_9805.JPEG

Pour cela, glisser un tournevis dans le trou indiqué sur la photo accessible sur le côté et pousser la chambre avec le piston vers la sortie :
IMG_9806.JPEG
IMG_9807.JPEG
IMG_9808.JPEG
IMG_9809.JPEG
IMG_9810.JPEG

Et voilà ! Le démontage est terminé !
IMG_9811.JPEG



2e étape : Le remplacement des joints :

L’étape où on va mettre nos beaux joints tout neufs !

IMG_9467.JPEG

Prendre la chambre de compression et le piston :
IMG_9509.JPEG

Le joint de ma chambre de compression était bien fatigué.
IMG_9465.JPEG

Et ne parlons même pas de celui du piston qui partait carrément en miettes !
IMG_9466.JPEG

Ce dernier a même laissé des dépôts à l’intérieur de la chambre de compression ...
IMG_9516.JPEG

On commence par enlever ce qui reste de l’ancien joint du piston.
Il est possible de s’aider d’un petit tournevis plat pour gratter.
IMG_9517.JPEG
IMG_9518.JPEG

Nettoyer ensuite avec de l’alcool isopropylique sur des cotons tiges et du papier essuie-tout et bien insister sur la fin pour enlever le maximum de traces :
IMG_9519.JPEG
IMG_9520.JPEG

Puis mettre le nouveau joint à la place de l’ancien en s’aidant d’un petit marteau pour le faire rentrer :
IMG_9521.JPEG
IMG_9522.JPEG

Faire de même ensuite avec le joint de la chambre de compression :
IMG_9523.JPEG
IMG_9524.JPEG
IMG_9525.JPEG
IMG_9530.JPEG
IMG_9531.JPEG

Pour nettoyer l’intérieur de la chambre de compression avec les restes de joint du piston, je n’ai rien trouvé de mieux que de glisser un essuie-tout imbibé d’alcool isopropylique à l’intérieur et de le faire tourner avec un tournevis pour qu’il frotte les résidus de joints.
Et encore, je n’ai pas réussi à tout enlever ...
Faire attention avec le tournevis de ne pas abîmer l’intérieur de la chambre de compression ce qui pourrait nuire à l’étanchéité lors de la compression par le piston.

IMG_9526.JPEG
IMG_9527.JPEG
IMG_9528.JPEG
IMG_9529.JPEG


3e étape : Le remontage :

Les joints sont remplacés. Maintenant il faut tout remonter !

Graisser le piston avec de la graisser au lithium avec le doigt. L’équivalent d’un demi petit pois suffit largement.
IMG_9533.JPEG

Insérer le piston dans la chambre de compression.
On peut tester d’étanchéité de la chambre de compression en mettant un doigt sur la sortie de la chambre de compression lors de l’insertion du piston.
IMG_9534.JPEG

Aligner le piston et la chambre de compression comme sur la photo :
IMG_9536.JPEG

Graisser avec le doigt avec de la graisse lithium là où va revenir la chambre de compression :
IMG_9537.JPEG
IMG_9538.JPEG

Insérer la chambre de compression avec son piston.
Il faut que l’encoche pour le levier d’armement et pour la crémaillère soient visibles comme sur les photos suivantes.
IMG_9539.JPEG
IMG_9540.JPEG
IMG_9541.JPEG

Graisser le ressort et le remettre à sa place :
IMG_9543.JPEG

Graisser la pièce en bleu de tout à l’heure (non j’ai toujours pas trouvé de meilleur nom !) et la réinsérer à sa place :
IMG_9544.JPEG
IMG_9546.JPEG

Faire attention à bien remettre les petites pièces dedans :
IMG_9545.JPEG
IMG_9547.JPEG
IMG_9548.JPEG

Mettre la carabine en position verticale et faire pression sur la pièce et le ressort pour pouvoir remettre la vis de blocage :
IMG_9549.JPEG IMG_9551.JPEG

Revisser la vis de blocage à la main puis finir avec une pince :
IMG_9552.JPEG
IMG_9553.JPEG

Il faut remettre ensuite le ressort de sécurité :
IMG_9554.JPEG

Mettre la première goupille :
IMG_9555.JPEG
IMG_9556.JPEG

Puis le ressort :
IMG_9559.JPEG

Puis la seconde goupille avec son circlip :
IMG_9561.JPEG
IMG_9562.JPEG
IMG_9563.JPEG

Remettre et revisser le bras d’armement en le mettant bien dans l’encoche dédiée sur la chambre de compression :
IMG_9564.JPEG
IMG_9565.JPEG

Remettre ensuite le bloc de détente :
IMG_9567.JPEG
IMG_9572.JPEG

Lors de la dépose du bloc, faire attention à l’insertion de la crémaillère dans l’encoche sur la chambre de compression.
Si la crémaillère est décalée par rapport à son encoche, il est possible de la pousser avec un tournevis le temps de l’insertion.
IMG_9568.JPEG
IMG_9569.JPEG
IMG_9570.JPEG

Visser le bloc de détente :
IMG_9575.JPEG
IMG_9576.JPEG

En l’état, il est désormais possible de tester que le mécanisme de chargement et de détente fonctionnent :

Il faut remettre ensuite l’ensemble du système d’anti-retour :
IMG_9579.JPEG

Remettre le ressort :
IMG_9580.JPEG

Déposer la grande pièce métallique :
IMG_9581.JPEG
IMG_9582.JPEG

Remettre les goupilles des deux côtés avec les circlips :
IMG_9583.JPEG
IMG_9584.JPEG
IMG_9585.JPEG
IMG_9586.JPEG
IMG_9589.JPEG
IMG_9591.JPEG
IMG_9592.JPEG
IMG_9593.JPEG

Attacher le ressort à la grande pièce métallique :
IMG_9594.JPEG
IMG_9595.JPEG

Remettre l’angle de guidage :
IMG_9596.JPEG
IMG_9597.JPEG
IMG_9598.JPEG

Puis la goupille centrale :
IMG_9600.JPEG
IMG_9601.JPEG
IMG_9602.JPEG
IMG_9603.JPEG
IMG_9605.JPEG

Déposer doucement la crosse en bois et la revisser :
IMG_9606.JPEG
IMG_9609.JPEG
IMG_9607.JPEG

Puis remettre le guide au bout du canon et le dioptre et c’est fini !
IMG_9610.JPEG

Il se reste plus qu’à tester que la carabine fonctionne et vérifier sa précision en la mettant sur un chevalet au stand de tir.
J’ai testé qu’un un seul coup et elle était parfaite !
IMG_9650.JPEG
IMG_9651.JPEG

Et depuis c’est elle que j’utilise pour mes entraînements au tir sportif. :)IMG_9647.JPEG

Ajouter un commentaire

Nom/Pseudo :

Email (optionnel) :

Site web (optionnel) :

Commentaire :

Vérification: